Influence de l’environnement sur l’écriture

Un petit blog comique qui démontre bien l’influence que peut avoir notre environnement sur ce que l’on fait présentement.

Dans ce cas, il s’agit d’Anthony Pacheco, l’auteur du excellent Armageddon’s Princess qui tente d’écrire quelque chose:

http://adventures-in-creative-writing.blogspot.ca/2009/04/how-not-to-write-sex-scene.html

C’est Safe For Work…

RIP Oderus Urungus

Aujourd’hui, Oderus Urungus, le maître de l’univers connu, est mort à l’âge de 50 ans.

gwar-oderus-urungus

 

Merci de m’avoir offert le show le plus cool, le plus cinglé et le plus sanglant de ma vie.

RIP Brother!

http://www.blabbermouth.net/news/gwar-frontman-dave-brockie-a-k-a-oderus-urungus-reportedly-dead-at-50/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+blabbermouth+%28Blabbermouth.net%27s+Daily+Headlines%29

10 000!

10000Mon roman fait maintenant 10,000 mots!

Bon, je sais que pour un auteur chevronné, ce n’est probablement pas grand chose mais dans mon cas, je dois avouer être tout de même un peu fier.

À 10,000, je suis juste un peu au dessus de ce qui est considéré comme une nouvelle par des revues de science-fiction (ex: http://www.revue-solaris.com/apropos/guide-soumission.htm).

Selon mes calculs, je suis environ au sixième de mon plan. Le produit final devrait donc faire environ 60,000 mots.

Sayonara

The Culling – Review

The CullingThe Culling is a small book by J.C. Andrijeski and the first book of the Slave Girl Chronicles.

Some background: We are in the future. Earth is nearly destroyed by pollution and human are forced to survive under a strange alien race who has conquered the planet. We are following Jet, a young and independent girl who is kidnapped by one of their hunter.

First of all, I really like strong female lead. This is something usually missing in science-fiction and I don’t really know why (Honor Harrington is one exception,  Heinlein character another one). Jet is cool and you quickly want to know more about her. The Nirreth (the alien race) are also intriguing and specially their cities.

This is a short read. You can start early and end the book before going to sleep. It’s cool if you want to pause something huge (I’m talking to you Peter Hamilton!) but it also means some background are missing (Pollution? Invasion?).

In summary, a cool small book. Maybe more a Young Adult (you can also feel some romance background of the author) than soft/hard scifi or space opera.

My note : 3.8 / 5

More info: http://www.librarything.com/work/12228476

Author website: http://www.jcandrijeski.com/

 

Un nouveau Appleseed? Pourquoi pas!

Un nouveau Appleseed? Pourquoi pas!

Un premier petit look ici:

http://ca.ign.com/articles/2014/02/11/first-look-appleseed-alpha

Ça serait cool d’avoir un genre un peu plus “old school” plus proche de la vision de  Masamune Shirow qui est plus comique, plus trash et moins mélodramatique.

Not knife… Sword. :-)

appleseed-manga-old

Optimus + Linux == Video below

I have a Dell XPS 15 Touch running Kubuntu 13.10 64 bits (and windows 8.1 but it is useless as OS).
The machine is awesome: new i7, 16gb of ram and full SSD. This thing is flying!

But I also have a dual video card: a system with an Intel and nvidia card side by side called optimus.
Nvidia choose to NOT support this on Linux.

So as Linus below (check the video, it’s worth it) :

Nvidia Fuck You!

Une matinée à Stalingrad.

La boite à musique

La boite à musique

J’ai toujours aimé l’histoire. J’accumule les livres relatant les conflits entre les hommes à différentes époques. J’ai plein de films historiques. J’écoute des chants patriotiques russes dans mon auto. J’aime les antiquités. Ma maison a 140 ans. J’aime le vintage. Bref, j’ai les yeux dans le rétroviseur.

Et sous l’influence d’un ami digne propriétaire d’un fusil semi-automatique SKS russe, relique de la guerre froide, j’ai appris qu’on pouvait acheter en toute légalité des armes de surplus militaires (à condition de réussir une formation d’une journée et de faire une demande de permis de possession et d’acquisition d’armes à feu, bien sur ) , à des prix accessibles pour mon porte-feuille.

Voilà, pour 320.00$, on a livré à ma porte un Mosin-Nagant 91/30 (fabriqué en 1942, pendant l’opération Barbarossa!), 400 munitions militaires de 7.62 x 54R et une forte odeur de cosmoline. La cosmoline est une graisse qui permet de protéger le métal de la corrosion, permettant un entreposage de longue durée. Le Mosin-Nagant, c’est l’arme qui était utilisé par les forces armées de la Russie impériale et plus tard par l’Union soviétique et différents pays du bloc de l’est jusqu’au année ’60, mieux connu dans la culture populaire comme le gun à Vassili Zaïtsev dans L’ennemi aux portes.
La chose est en piteux état. Elle a vue la guerre, littéralement. Merci Youtube pour ma formation en restauration et nettoyage de vielles pétoires. Avec l’adhésion au club de tir local, tous les éléments sont réunis.

Un matin pas trop froid de janvier, je conduis lentement vers le stand de tir en écoutant l’hymne national de l’URSS. Je repense aux combats. Il y a 70 ans, à Stalingrad, résonnait encore les détonations . Peut-être ma relique y était. J’arrive au club, je m’installe, je pose ma cible, ça y est. Je suis un peu nerveux. J’entends mon cœur. Pourvu que ça ne me saute pas au visage, ce truc. Doigt sur la détente…

Boom!

Je m’attendais à un recul plus sévère. Ma cible est transpercée, à 50 mètres. Je tire encore. Encore. Et encore…Et j’écoute la musique de Stalingrad…